On a aimé : le G50 de la CEN

Nous faisions partie du comité d’accompagnement du G50 de la Ceinture Énergétique Namuroise (CEN), à côté d’autres associations, de représentants politiques des partis locaux et d’académiques. Après 3 ans de préparation, le G50 de l’Énergie s’est effectivement déroulé entre le 1er septembre et le 7 octobre 2023 !

Le 9 novembre, nous participions à la dernière séance du comité d’accompagnement, l’occasion pour nous d’en découvrir plus sur ce processus participatif rondement mené. Les participants (la majorité qui a tenu jusqu’au bout) se sont retrouvés 6 demi-journées pour aboutir à des recommandations politiques. La coopérative Trame, qui a géré le processus participatif a fait un beau travail : tirage au sort des thématiques, doublement des tables thématiques, traitement fastidieux des propositions et recommandations des panélistes… L’administration communale, ainsi que les différents représentants des partis, tous conviés dès le début du processus, promettent que ce travail ne restera pas sans suite. Un très bel exercice de démocratie, vraiment !

Vous trouverez plus d’information sur ce projet sur leur site : https://www.cenamur.org/g50-energie

Vers un premier scénario negaWatt Belgium

Avec notre réseau de partenaires européens, nous avons présenté les résultats du projet CLEVER (pour Collaborative Low Energy Vision for the European Region) à Bruxelles le 6 juin. Lors de la conférence de presse, deux journalistes de la RTBF nous avaient interpelés sur la question de l’équilibrage du réseau électrique : « Comment êtes-vous sûrs que les besoins en électricité sont assurés à tout moment avec autant d’énergies renouvelables (intermittentes)? Le scénario CLEVER n’est basé que sur un bilan énergétique annuel, ce qui ne permet pas de répondre sans ambigüité à la question. C’est pourquoi les membres de notre Team Scenario ont vérifié que le bilan électrique heure par heure tient la route. Et il semble bien que ce soit le cas! Au moyen du logiciel libre PyPSA, nous avons modélisé un premier scénario belge, et nous en présenterons bientôt les premiers résultats. A suivre!

Nous pédalions à Ride the Tide 2023

Climate Express organisait pour la troisième fois du 5 au 8 octobre une balade à vélo de quatre jours entre Poperinge et Antwerpen pour mettre en évidence l’urgence d’une action politique climatique juste et efficace. Du même coup, cette action voulait promouvoir le vélo comme moyen de locomotion écologique. On y a aussi parlé de l’affaire climat, qui entre-temps vient d’être couronnée de succès. Des activistes de Bruxelles, Flandre et Wallonie y ont pédalé tous ensemble.

Info: www.climate-express.be;

Durant « Ride the Tide » les 80 participant-e-s ont pédalé le long de ce que pourrait être la nouvelle ligne de marée belge, si la politique climatique belge ne change pas fondamentalement. La balade partait de Poperinge, passait par Bruges, Gand et Malines, avant de s’achever à Anvers. Ce n’est donc pas un hasard si, un mois plus tard, beaucoup d’endroits traversés ont effectivement été inondés, et des plans d’urgence ont du y être activés.

Tout au long du chemin des moments d’information étaient proposés par Marc Alexander (Mouvement du 11 mars) concernant les rapports du GIEC et avec une vision critique sur l’énergie nucléaire. Pendant la balade ont eu lieu des rencontres passionnantes avec des politiciens dans les villes et communes, avec des étudiants en « durabilité et coopération au développement de HOWEST, et avec différentes écoles primaires dont les élèves nous ont bien encouragé.

NegaWatt Belgium y pédalait aussi et a pu y rencontrer diverses organisations flamandes qui elles aussi œuvrent pour une énergie soutenable, comme Broederlijk Delen, Zonnearc, Milieufront Omer Wattez.

Retour sur notre atelier au festival Maintenant !

En partenariat avec la Ville d’Ottignies-Louvain-la-Neuve, nous avons proposé un atelier lors du toujours plus reconnu « Festival Maintenant ! ». L’occasion pour nous de tester sur un vrai public l’animation que nous avions expérimentée entre nous lors de notre AG en juin. A partir de récits sensiblement différents sur la mobilité en 2050, nous avons invité chacun à se positionner, et à débattre de ce que serait une mobilité désirable. Une quinzaine de personnes ont participé et étaient fort intéressées par la démarche negaWatt Belgium.

Retour sur notre présence à Valériane

Nous étions invités à participer à une table-ronde et à donner un conférence le 1er septembre. Les 1er et 3 septembre, nous tenions aussi un stand avec notre vélo-wattmètre.

Table-ronde énergie avec le ministre Philippe Henry

Sans aucun doute, nous partagions avec le Ministre Henry le même triptyque : à savoir sobriété, efficacité et renouvelables. Nous avons tapé sur le clou de l’aspect collectif de la sobriété, car celle-ci ne dépend pas (seulement) de choix individuels mais de l’existence d’une organisation collective et d’infrastructures qui la rendent possible, et même désirable. Comme une étude danoise le montre, on ne se déplace pas à vélo à Copenhague parce que c’est fun ou écologique, mais parce que c’est plus efficace.

Conférence sur la sobriété

Assez interactive, étant donné les interruptions fréquentes pour des questions, la captation réalisée par MaTélé n’a sûrement pas pu être montée ! Mais une bonne trentaine de personnes ont participé à cet exposé-débat qui montrait comment une Wallonie 100 % renouvelable à l’horizon 2050 est possible. Le fait que la chose résulte de choix politiques a été bien acquis par les participant-e-s !

Stand negaWatt Belgium

Nous faisions partie d’un stand partagé « énergie-mobilité-habitat » sur lequel nous avions déployé notre vélo-wattmètre (merci Yellow Events pour le prêt du vélo !), sur lequel ont pédalé plusieurs centaines de personnes sur le week-end. De nombreux échanges de qualité également, qui ont enrichi notre démarche tout en nous faisant connaître.

Campagne de crowdfunding

Nous sommes en train de chercher à financer nos activités pour assurer leur pérenité. A côté de financement plus classiques (subsides et bourses) sur lesquels nous travaillons aussi, nous allons lancer prochainement une campagne de crowdfunding. En effet, quoi de plus cohérent avec notre objectif d’aboutir à un scénario citoyen que d’être financés directement par la base? Nous voyons cette campagne non seulement comme une façon cohérente de nous financer, mais aussi comme l’occasion de nous faire connaître davantage et de promouvoir ainsi notre vision. C’est aujourd’hui que se joue notre avenir énergétique. Nous avons envie d’embarquer le plus grand nombre possible avec nous. C’est pourquoi nous serons présent-e-s sur de nombreux événements à Bruxelles, en Flandre et en Wallonie. Au plaisir de vous y croiser !

Sortie officielle du scénario européen CLEVER

Nous ne devions pas nous déplacer bien loin pour présenter avec nos partenaires européens le scénario CLEVER. Le 5 juin à Bruxelles, la salle de Scotland House était bien remplie pour découvrir les résultats chiffrés de ce scénario axé sur la sobriété et sur lequel nous avons beaucoup travaillé. Et nous continuons puisqu’avec l’Uliège et l’UCLouvain, nous affinons les résultats belges pour les présenter publiquement à la fin de cet automne. Vous pouvez cependant d’ores et déjà trouver le rapport complet et les résultats détaillés de ce scénario sur le site dédié. A suivre…

Assemblée Générale 18 juin 2023 Bruxelles

Par un dimanche de juin moins caniculaire qu’annoncé, notre AG fut un moment riche en contenu et enthousiasmant. Si nous n’étions qu’une dizaine, notre petit nombre a permis de renforcer les liens entre nous et de réaffirmer notre conviction dans le projet de l’asbl. Nous grandissons !

Après une introduction très a-propos de Robert, sur la symbolique de nous réunir « rue de la limite » comme nous tentons de respecter les limites planétaires, nous avons assez rapidement voté les points d’ordre pratique de l’AG formelle. Le PV est disponible ici.

Sur notre axe « scénario », nous avons présenté dans les grandes lignes le scénario CLEVER. Sur notre axe « débat », nous avons expérimenté un atelier qui présentait quatre futurs possibles, en mettant l’accent sur la thématique du transport. Un nouvel axe de travail a été décidé : celui du plaidoyer, que nous assumons maintenant au même titre que les deux premiers.